#ChallengeXIXe : idées lecture pour le menu « Sociabilités détraquées »

On continue aujourd'hui avec le deuxième menu du challenge XIXe. Derrière Sociabilités détraquées, ce sont tous les bouleversements sociaux de ce siècle bouillonnant. L'industrialisation a créé de nouvelles classes populaires et redessiné les marges de la société. Dans la littérature se développe exponentiellement la figure de la femme fatale, libre, soumise à ses caprices et... Lire la Suite →

Passing strange d’Ellen Klages

[Avec deux surprises en fin d'article] Les nouvelles, c'est mon rayon, les romans, ça me connaît. Mais je crois que Passing strange est la première novella que je lis de ma vie. Comme l'explique l'entretien avec l'autrice, publié à la fin du livre, le choix de recourir à la novella a quelques implications en termes... Lire la Suite →

Vend pire feuillage : les fleurs du mal en littérature

Canicule oblige, j'ai envie de parler végétation : qui, par ce temps, n'a pas rêvé de se réfugier dans l'humidité ombrageuse d'un sous-bois ? C'est aussi la faute d'une de mes dernières lectures, cueillie aux Imaginales : Vert-de-lierre de Louise Le Bars fait partie de ces achats de festival, de ces moments d'aventure et de plongée dans l'inconnu, qui font les meilleures découvertes.

#Jelalis, Renée Dunan et Le Stylet en langue de carpe

Le printemps a chassé les endormissements d'hiver, et il est temps que le blog déshiberne pour de bon ! En ce mois d'avril, je suis accaparée par mes recherches pour mon mémoire (Le jeu de rôle en bibliothèque, tout un programme !), mais je me suis aussi lancée, sur un absolu coup de tête, dans le défi #Jelalis. Avant de vous parler du Stylet en langue de carpe, lu dans ce contexte, petite explication :

Le défi #Jelalis propose de choisir une femme de lettres francophone et de la marrainer pendant un an. Le mot d'ordre est de la rendre visible, en la lisant, en la citant, en l'incarnant, en la dessinant, etc... Pour l'heure, 123 autrices ont été attribuées... et il en reste 1628 à découvrir, si vous êtes tentés.

Histoires de fantômes

A l'exposition Enfers et fantômes d'Asie, qui s'est terminée le 15 juillet dernier, j'ai découvert l'histoire d'Oïwa. Piégée par un mari ambitieux désirant épouser une autre femme, Oïwa est défigurée par un acide déposé dans la crème dont elle s'enduisait le visage. Rejetée par son mari du fait de son apparence, déshonorée, elle perd la... Lire la Suite →

Écrire le XIXème siècle [3/3]

Pour illustrer ce troisième article, je me suis trouvée face à un dilemme. La logique, l'honnêteté intellectuelle et le bon sens auraient voulu que je choisisse une date du début du siècle et que je vous bombarde de représentations Consulat ou premier Empire. Mais alors je n'aurais pas pu ouvrir cet article par une affiche représentant Cléo de Mérode considérée comme symbole populaire, et ça aurait été dommage. Je n'aurais pas pu non plus parler des bornes temporelles du XIXème. Parce qu'avec des images de 1789 ou de 1905, aurais-je réellement été hors sujet ?

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer