Éloge du mauvais goût

La vie est ici, ce qu'elle devrait être : un étourdissement enivré. Jean Lorrain, M. de Phocas (1901) Mon cinéma idéal est en noir et blanc. Les acteurs et actrices sont magnifiques ou ont des gueules — souvent les deux en même temps. Le visage est sublimé par le maquillage et une extrême expressivité, par... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer