Vend pire feuillage : les fleurs du mal en littérature

Canicule oblige, j'ai envie de parler végétation : qui, par ce temps, n'a pas rêvé de se réfugier dans l'humidité ombrageuse d'un sous-bois ? C'est aussi la faute d'une de mes dernières lectures, cueillie aux Imaginales : Vert-de-lierre de Louise Le Bars fait partie de ces achats de festival, de ces moments d'aventure et de plongée dans l'inconnu, qui font les meilleures découvertes.

Quand le livre fait son cinéma : Walt Disney versus Buster Scruggs

On a coutume de dire qu’il n’y a pas plus différent que littérature et cinéma. C’est à la fois tout le sel et tout le problème des adaptations cinématographiques. Comme tout le monde, j’ai récemment revu l’intégralité des films Harry Potter sur Netflix. Le souvenir des livres lus s’étant un peu estompé avec le temps,... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer